Descente de la Tsiribihina

Tsiribihina

Tsiribihina est l’un des plus grands fleuves de Madagascar. Il prend source du côté du massif de Makay et traverse une grande partie de la Région de Menabe. Il est navigable pendant toute l’année, sauf durant la période cyclonique ou il y a des risques de débordements…

Jadis, le circuit fluvial commençait dans la ville de Miandrivazo même, en empruntant le fleuve Mahajilo. Suite aux problèmes d’ensablement suivi d’envasement, l’embarquement a été déplacé plus au sud, dans la commune de Masiakampy sur le même fleuve.

descente tsiribihina    tsirihina 2

On commence donc le circuit en voiture 4X4 à partir de Miandrivazo sur une route goudronnée de 20 Km de la RN 35, puis une piste de 15 Km environ. Le déplacement en voiture dure 1H30 environ et permet d’admirer déjà le paysage de l’Ouest.

Arrivée à Masiakampy, on prend le circuit fluvial avec deux options :

  • Les embarcations motorisées, plus sécurisant et confortables. Elles sont déjà équipées de cuisine, de table à manger , des lits/fauteuils relaxant… permettant plus de relax et d’aisance pendant le trajet. On l’appelle communément « Kanöto » et peut transporter une dizaine de personnes. La durée du circuit varie entre 2 à 3 Jours
  • Les pirogues, plus rustiques mais sans bruit et très calme qui transporte moins de 3 Pax ; le trajet peut durer plus de 4 Jours.

Le long du trajet, on peut observer les multitudes de biodiversité aquatique allant des divers poissons, en passant par les oiseaux … et les caïmans qui vous observent aux bords des fleuves.

Le focus de l’attraction sur la descente se trouve à mi-chemin, sur la cascade d’Anosinampela. On peut encore observer  une forêt dense à l’état vierge du fait de l’éloignement du site. Aménagé pour les visiteurs on peut admirer :

  • 3 niveaux de piscines naturelles, toutes autorisées pour la baignade
  • Une formation karstique, équivalent aux Tsingy mais encore à l’état naissant et comporte des végétations spéctaculaire
  • Un circuit traversant des couloirs rocheuses puis des formations végétales ou on peut rencontrer des lémuriens…
  • La cascade d’Anosinampela est gérée par une association locale ; la visite est pourvue d’une participation pour la protection et l’aménagement du site.
  • Le camping et la restauration peut se faire au pied du site ou aux villages qui bordent le fleuve (Begidro ou Berevo).
  • Les touristes sont repris par les voitures à Antsiraraka ou Tsarahotàna pour rejoindre Belo sur Tsiribihina et probablement pour continuer vers les TSINGY de Bemaraha.